Beautés de Sicile 2/2

Après la première partie de notre road-trip en Sicile, je vous propose de continuer le voyage en se dirigeant à l’est, direction Catane. Nous quittons Agrigente pour remonter au milieu de l’île pour visiter la Villa Romana Del Casale, puis après une escale par Syracuse, nous terminons notre voyage à Taormina pour faire une randonnée sur l’Etna. Les enfants n’attendent que ça !

Partie 2 : de la Villa Romana Del Casale à l’Etna

Villa Romana Del Casale

Les mosaïques au sol sont d’une finesse incroyable, avec des couleurs splendides et des thèmes variés

Nous nous dirigeons vers la Villa Romana, très isolée au milieu de l’île. Ce n’était pas prévu au départ dans notre périple mais mon mari l’ayant repéré dans le guide, nous faisons un crochet. Nous maitrisons désormais les distances et nous savons que nous avons le temps. La maison de l’extérieur ne paye pas de mine, même si elle est particulièrement grande, mais nous découvrons une décoration du sol à l’intérieur parfaitement conservée (ne pas hésiter pas à cliquer sur les photos pour voir les détails).

C’est une résidence secondaire d’un romain important qui vient avec son épouse, sa fille et son fils. Il y reçoit beaucoup, il faut donc épater la galerie. Je ne sais pas trop si ça fonctionnait sur ses invités mais sur nous, ça marche ! Les sols de toutes les pièces, couloirs inclus, ont des mosaïques. Chaque salle a un thème (les cuisines, la chasse, la guerre…). Par exemple les mosaïques de la chambre de la petite fille représentent des jouets ou des activités de fille, celle du garçon est plus orientée sur les d’animaux et celle des parents… eh bien… comment dire… la déco est suggestive… ils ne faisaient pas qu’y dormir !

Dans la salle de sport, nous pouvons voir des femmes romaines qui faisaient des exercices en bikini. Franchement ? Qu’est-ce qui a changé en 2000 ans ?

Etna

Nous avons choisi Taormina comme camp de base avant de partir à l’assaut de l’Etna. C’est un village très joli, avec son arène surplombant la mer et vue sur le bout de la botte de l’Italie. Nous étions à une coudée de la Calabre. C’est très surprenant de se sentir d’un seul coup d’un seul si proche du continent.

Succession de caldeira au sommet de l’Etna (photo prise d’un des cratères)

Mon fils cadet a un goût prononcé pour les volcans. Après le Vésuve endormi, nous nous attaquons à l’Etna actif, ce qui est encore relativement raisonnable (tout est relatif quand on connait quelqu’un qui va régulièrement dans le Nyaragongo). Nous nous étions entrainés à pas mal marcher, plutôt à 1000-1200m, avant de partir pour l’île. Bien nous en a pris, l’Etna est très haut et on a quand même senti la différence d’altitude une fois à l’arrivée des télécabines. Nous étions fort heureusement bien équipés car une randonnée de 6h nous attendait.

Vue dégagée sur le sud de la Sicile. Les hommes sont tout petits au regard de la taille du cratère.

Avant de partir, nous avions réservé un guide du pays, parfaitement francophone, pour nous emmener dans cette épopée. Bien nous en a pris. Il nous a raconté ses anecdotes (son ski avec son frère sur les pentes de l’Etna, la disparition d’une aire de jeu familiale sous la lave pour protéger un village à la place, etc.), nous a permis de prendre des chemins moins raides pour monter, plus pour descendre (c’est plus fun ! ), de trouver de la neige sous la cendre, de nous expliquer les couleurs du volcan, les épaisseurs du relief, les plissures de la lave…

Oui oui, dans la main de mon fils, c’est de la neige, en plein mois d’août !

Nous étions 6 avec un jeune couple de Français à se balader dans ces étendues noires, rouges, vertes, sèches et rugueuses. Nous avons rapidement semé les « touristes » qui marchaient en tongue (je vous jure qu’on en a vus), nous nous sommes éloignés des sentiers battus, avons pu voir de si haut la mer comme l’intérieur de l’île sur des kilomètres.

Les couleurs dans les caldeiras sont incroyablement variées

Les garçons ont très bien suivi le rythme et n’ont fait attendre personne. Je rappelle qu’ils avaient l’habitude de marcher, ils étaient un peu entrainés et très motivés. Je conseille fortement de ne pas se lancer comme ça sans quelques précautions. Ce n’est pas très dur mais on est à plus de 3’000 m quand même. Certains passages (les sommets des cratères) se sont terminés à 4 pattes pour assurer le coup. Les grands gaillards comme les petits !

Les distances entre deux caldeiras sont parfois impressionnantes et désertiques

Pour vous dire franchement, nous y sommes allés au moment où l’Etna était le plus paisible et c’était un petit peu décevant. Evidemment, la randonnée s’est faite avec un minimum de risques et je ne vais pas m’en plaindre mais quand tombe la nuit, seules des fumées blanches s’échappent du cratère et ce n’est pas très… spectaculaire ! Mais alors pas du tout du tout !

Comme une taupinière, les caldeiras ont poussées un peu partout

Nous sommes extrêmement fiers de notre balade et de notre courage. C’était un projet qui s’est transformé en expérience. Ca restera un souvenir inoubliable. A faire si on le peut.

Evidemment par ces temps de Coronavirus (COVID-19), les voyages sont un peu mis à l’épreuve des décisions politiques et économiques mais envisager la Sicile pour des raisons aussi bien culturelles que balnéaires peut qu’amener des surprises et de la découverte. En plus, j’ai le sentiment qu’on n’a pas fait le tour de l’île et qu’on pourrait sans nul doute y retourner. Mais il y a tant à faire !

11 réflexions sur « Beautés de Sicile 2/2 »

  1. Tu donnes envie d’y aller faire un tour 😉 Tu devrais te reconvertir en publiciste dans le tourisme ^^
    Les mosaïques sont superbes et l’ascension de l’Etna, quel souvenir!

    Aimé par 1 personne

    1. C’est une idée !!!! J’aimerais bien être payée à voyager pour faire des photos et raconter mes voyages. Tu parles d’un métier de rêve !!!!

      Aimé par 1 personne

  2. Et bien voilà pas besoin de voyager physiquement pour explorer le monde. Comme toujours, des endroits méconnus qui méritent d’être vu, toujours enrichi d’anecdotes intéressantes.
    Cela m’a fait sourire de lire ta déception à cause d’un manque d’éruption volcanique 🤪
    En tout cas, tu as une piste si tu veux te reconvertir.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Outis. Ca m’encourage beaucoup ☺️ Disons qu’entre trop d’éruptions et pas assez, on avait le moindre mal 😩

      J’aime

      1. Pense à tous ces malheureux en tong qui aurait dû mal à fuir une coulée de lave 🤣

        Aimé par 1 personne

      2. Mais LOL ! Alors ce qui est dangereux, c’est les bombes de lave qui tombent du ciel. Mais c’est sur que les tongues, c’était enorme 🙄

        J’aime

  3. C’est magnifique ! Et à faire avec les enfants ça doit être vraiment sympa ! Merci de nous faire voyager 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton message. Oui, c’est un voyage facile à faire avec les enfants, en effet. Les activités et les visites sont variées, les distances sont courtes, il y a la mer généralement pas très loin et on trouve toujours quelque chose à leur faire manger sans difficulté 😛
      Avec plaisir 😊 !

      Aimé par 1 personne

  4. J’adore la Sicile 😍 je dois y retourner pour voir l’Etna ça à l’air magnifique !!!

    J’aime

    1. Je t’envie d’y retourner ! Oui, ça vaut le détour ! Merci pour ton message 🙏🏻

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close