De San Francisco à Carmel

La série avec Michael Douglas « les rues de San Francisco » m’a tellement marquée, gamine, que je rêvais d’y aller, de voir les cable cars, toutes les collines, la fameuse « Lombard Street » et… l’inévitable Golden Gate !

Le Golden Gate fait en voiture, en vélo, dans un sens, dans l’autre…

Autant vous dire que cette série date un peu (je suis gentille) et que j’aurais pu être déçue ! Pas du tout ! Tout était là, tel quel ! Avec en prime la maison bleue de Maxime Le Forestier (j’ai la preuve ! ). Bon il faut bien avouer que seuls les Français, 3 ou 4 Belges et quelques Suisses vont la voir, cette maison. Elle n’a rien de spécial, elle est au milieu de nul part (quartier le Castro) et à part la plaque, rien ne la distingue des autres. Limite si elle est adossée à la colline 😉(la colline, si jamais, s’appelle les Twin Peaks)(fan de série un jour, fan de série toujours ! ).

La plaque est plus intéressante que la maison en elle-même !

Et puis, quand vous préparez votre voyage, vous vous rendez compte que vous pourrez faire aussi un saut à Sausalito, au quartier chinois (impressionnant ! ) et à Alcatraz ! Et là, vous avez envie, avant de partir, de revoir tous les films sur le sujet !… même s’ils ne sont pas tous réalistes mais je ne tiens pas une chronique cinématographique (et de loin).

Tous en prison ! Savez-vous ce que mieux que les murs ou les requins protégeaient les gardiens des évasions des prisonniers ? La température glaciale de l’eau !

Nous avons choisi d’aller à Alcatraz de manière à rentrer avec le dernier bateau pour découvrir la baie de San Francisco au coucher de soleil. On a eu de la chance… il y avait du soleil ce soir là. La météo en plein mois d’août est assez capricieuse, avec beaucoup de brouillard très dense, très froid, très très humide et très variable dans la journée.

Le brouillard matinal dans une version qui se voit. Quand il y en avait de trop, c’est juste « gris »

Nous sommes allés au nord voir les immenses séquoias, les plages et autres paysages puis au sud direction Carmel, le superbe village anciennement dirigé par son maire : Clint Eastwood ! Tôt le matin, nous avons longé l’océan et trouvé des surfeurs en pleine action. Il était vraiment tôt. Certainement que les vagues étaient meilleures à cette heure-là parce que clairement, ce n’était pas pour la bronzette.

Il n’est pas 9h du matin et certains étaient déjà entrain de partir… et oui, là, vous avez droit au brouillard typique de la région.

La côte est loin d’être rectiligne, nous avions des chemins escarpés (tout est relatif, nous sommes aux Etats-Unis) et des tunnels à traverser et suivant le relief, la météo alternait de super moche à super beau ! Et sur ce greenset, visiblement, il faisait plutôt beau ! C’est l’un des plus célèbres du monde parait-il (je ne suis pas très calée sur ce sujet non plus).

Jouer au golf au bord du Pacifique, c’est quand même la super classe (nous, nous sommes sur la route ou un parking, à prendre des photos)

Arrivés à Carmel, nous découvrons un/e village/ville plein/e de charme avec une plage absolument superbe. Les rues sont très typiques des stations balnéaires avec ses restaurants et ses magasins de souvenirs, avec en prime à Carmel quelques beaux magasins. Il y a aussi son église qui est très chouette, style mexicain je dirais (clairement rien à voir avec les églises de chez nous).

Le sable était d’une finesse incroyable

Nous sommes remontés à San Francisco, fait un dernier tour de cable cars, une promenade au Pier 39, vu les otaries, vu les universités de Berkeley (au nord) et Standford (plus au sud, près de San Jose, au micro climat totalement différent) et croisé et entendu pour la 150ème fois les pompiers ! A l’heure où nous partions (c’est-à-dire en plein milieu de la matinée), l’hôtel nous a proposé de prendre une limousine au prix d’un taxi et nous sommes montés (avec nos deux P’tits Bouts) dedans fiers comme des paons pour l’aéroport (on est vite heureux, je vous l’accorde ! )

Les pompiers tout le temps, partout, très bruyamment

Nous n’avons visité qu’une petite partie de la Californie mais c’était vraiment intense. Il y a encore pas mal d’états des USA que j’aimerais connaitre mais tellement d’autres endroits sur Terre aussi ! La vie nous dira…

Pas sauvages pour un sou… car nous n’étions vraiment pas loin et séparés juste par de l’eau peu profonde

8 réflexions sur « De San Francisco à Carmel »

  1. Encore un beau voyage, ça donne envie… 🙂
    Merci!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Cyan ! Tant mieux. Ca date un peu comme voyage et ça se voit sur les photos mais dans la tête, les souvenirs sont intacts ❤️

      Aimé par 1 personne

      1. On n’oublie pas ce genre de voyage 😉
        C’était il y a si longtemps?

        Aimé par 1 personne

      2. C’était en août 2012… déjà 7 ans et demi !

        Aimé par 1 personne

      3. Je comprends mieux pourquoi tu parlais de tes fistons en disant « mes p’tits bouts » 😆

        Aimé par 1 personne

  2. Tes photos sont magnifiques. J’avais bien aimé San Francisco mais sans plus. Je pense qu’on m’en avait fait une image tellement énorme que du tout… bof. Mais c’était beau quand même 😆

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour le compliment 😊Oui, le ressenti dépend aussi de ce qu’on en attend, je suis d’accord.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close