L’antiquité grecque du Péloponnèse

Côte de la mer ionienne

Pour la première fois, nous avons suivi le désir de nos fistons pour choisir le lieu de vacances : la Grèce. Oui mais où en Grèce ? Car c’est grand et tant de choses sont à visiter. Par quoi allions-nous commencer ! Les Météores ? Les îles ? Quelles îles ? Et avec quels moyens de transports ? Les garçons ont tranché :

nous, ce qui nous intéresse, ce sont les ruines de l’antiquité grecque. Vos îles, franchement, rien à faire… 😩

Flûte de zut ! J’y serai bien allée, moi !

Nous avons résisté et nous avons fait une petite île : Hydra ! Nan mé ho ! 😂

Sur ce critère, le Péloponnèse s’est détaché naturellement ! Mais c’est que c’est grand le Péloponnèse ! Et y en a des choses à faire ! Ce fut un trip de 2 semaines à bord d’une voiture d’un confort très… spartiate (ah ah ah… ) mais qui a fait son job !

Corinthe plus connu pour son canal et ses raisins que pour ses ruines

On a entamé le tour par la vieille Corinthe et terminé par Patras !

Les ruines antiques

Pour moi, le plus marquant fut le théâtre d’Epidaure, difficile d’accès dans les montagnes mais magnifiquement bien conservé. Je l’ai trouvé très impressionnant par sa taille, mais également par sa conception acoustique. Ils étaient bons, les architectes de l’époque !

La ville qui m’a donné le plus d’émotion est Olympie, pas parce que les ruines sont particulièrement impressionnantes (c’est un tremblement de terre qui a abattu la ville) mais pour tout ce que ça porte en soi d’histoire. Le musée est, au passage, super bien fait, pour comprendre ce qui a été Olympie à sa grande époque.

Musée d’Olympie présente les ruines avec beaucoup d’intérêt

Ce que j’ai trouvé alors que je ne le cherchais pas, c’est la tombe d’Agamemnon. J’avoue que Mycène m’a un peu déçue mais se trouver face à l’endroit où on a enterré probablement un personnage historique aussi mythique d’Agamennon, ça fait quelque chose. Dans le même genre, croiser sur les routes, la direction de Némée ou Argos, comme ils indiqueraient Dijon ou Angers, ça m’a semblé irréel (et ce sont deux villes que j’apprécie particulièrement).

Dans le tombeau d’Agamemnon

Tout le long du chemin, nous avons rencontré des sites peu connus mais très intéressants à visiter. La déception (mais nous étions prêts), c’est Sparte ! Sparte d’hier a totalement disparu, il n’en reste que pouic ! Fils Ainé était tout chiffon !

La surprise !

La seule chose que nous n’avions pas vraiment anticipé, c’est à quel point le Péloponnèse avait eu une histoire médiévale très importante, largement aussi importante que son histoire antique. Et cette partie là, nous a bien scotché aussi mais ça, c’est une autre (période de l’) histoire !

Les églises byzantines ont vraiment quelque chose de spécial

3 réflexions sur « L’antiquité grecque du Péloponnèse »

  1. Ils savent ce qu’ils veulent, tes fistons ^^
    Quels paysages sublimes, waw!

    Aimé par 1 personne

    1. C’est absolument superbe, oui ! Merci Cyan !
      (Et je préfère trop de personnalité que pas assez ^^)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close